La botte, la pièce d’équipement essentielle

conseil_botte

Vous voulez garder vos vieilles bottes, car elles sont très confortables, même si elles sont un peu trop grandes. Cependant, la botte confortable que vous avez depuis 10 ans est la première partie de votre équipement que vous devriez changer. Pourquoi? Parce que c’est ce qui fait en sorte que vous allez bien contrôler vos skis.

La rigidité

La première étape lors de l’achat d’une nouvelle botte est de bien cerner vos besoins. Il s’agit de déterminer votre type de skieur (débutant, intermédiaire, expert), le nombre de journées que vous skiez par année et ce que vous aimez faire sur la montagne. Il y a plusieurs échelons de rigidité et toutes sortes de technologies qui sauront plaire à chacun, il s’agit de trouver ce qui vous convient!

La taille

La deuxième étape est de bien mesurer la longueur et la largeur du pied. Finie l’époque où avoir le pied large voulait dire chausser des bottes deux points trop grandes! Les compagnies font, en moyenne, quatre différentes largeurs de bottes, de quoi répondre aux besoins de tout le monde. Si vous avez le pied large, vous devez chausser votre grandeur réelle en trouvant le bon modèle pour vous. Vous serez un meilleur skieur. Bien entendu, il existe aussi des bottes étroites pour les pieds effilés.

La chaleur

L’aspect le plus important pour 99 % des skieurs est la chaleur. La plupart d’entre eux croient qu’ils auront plus chaud s’ils prennent une botte plus grande. Faux : si vous prenez une botte de la bonne grandeur et de la bonne largeur, vous augmenterez vos chances de ne pas avoir froid. Pourquoi? Parce que l’important, c’est que votre pied soit soutenu sans aucun point de pression. Une botte trop grande ou trop large vous forcera à serrer davantage vos boucles, ce qui réduira la circulation du sang dans vos pieds… Résultat : vous allez avoir froid. Bien sûr, si vous avez une botte trop étroite, le résultat sera le même, d’où l’importance de bien choisir son modèle.

Un petit conseil

Il est préférable de changer de bas à la pause du dîner pour avoir un pied bien au sec. Quand vous rentrez au chalet, le changement de température est tel qu’il y a formation d’humidité dans la botte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *